Séminaire de la FESPI : 18 et 19 mars 2016

Vous trouverez ici le programme du séminaire annuel de la FESPI, qui aura lieu à Vitry-sur-Seine et à Paris.

Pour réserver votre déjeuner sur place, merci de bien vouloir renseigner le doodle suivant AVANT LE 1er MARS :

http://doodle.com/poll/ufvzdbsbpmf3f5k8

Invitation et Programme – FESPI 2016

INVITATION Séminaire FESPI 2016

Petite présentation de la table ronde : “Quelle réforme pour quel collège ?”

Une réforme du collège s’est engagée. Elle a enthousiasmé un grand nombre d’entre nous car nous y reconnaissons des valeurs et une manière de travailler qui sont au cœur des pratiques des établissements de la FESPI. Elle répond au désir d’innovation de nombreux enseignants. Elle engage à davantage de travail d’équipe et d’autonomie. Elle permet une vue plus large du parcours de l’élève, le rend davantage acteur de ses apprentissages. Elle est accompagnée par de nombreux parents désireux d’un changement réel au collège.

Cependant cette réforme soulève un tollé d’indignation à de nombreux niveaux  et cela malgré une mise en place hors norme, tant par la refonte des programmes que par les formations engagées auprès des enseignants.

Des blocages, pourquoi ? Et jusqu’où ? Un refus de changer ou le simple constat que les conditions du changement ne sont pas réunies ?

Que faut il mettre en œuvre pour que la réforme aboutisse ? Comment aller plus loin et mieux encore ?

Petite présentation des ateliers : “Paroles et parcours d’élèves”

Atelier 1 : L’expérience de la démocratie dans les ESPI : la voix des lycéens (CEPMO et MLS)

A partir de la parole d’élèves scolarisés dans des établissements expérimentaux ou innovants, cet atelier questionne la démocratie lycéenne et la place que l’Ecole en tant qu’institution accorde aux élèves. Comment les élèves sont intégrés aux prises de décisions dans les lycées ? Quels sont les freins à l’engagement citoyen des lycéens ?

Atelier 2 : Comment prendre en compte la parole des jeunes dans l’élaboration du projet personnel ? (PIL)

Choisir son orientation, se projeter, se confronter à la réalité, s’évaluer… autant de questions à travailler avec les jeunes que nous accueillons pendant un an au PIL.

Comment arriver à un diagnostic partagé ? Comment dépasser les peurs et les représentations ? Comment les aider à concevoir et à construire leur projet de formation, de vie ? Comment les aider à l’assumer avec leur entourage ? La parole des jeunes sur ce qu’ils font et ce qu’ils souhaitent faire est déterminante dans la prise d’autonomie. Elle s’organise dans cette dialectique entre discours et action souvent source de conflits et de tensions. Nous tenterons de réfléchir à la manière d’organiser cette confrontation  pour mieux la dépasser.

Être acteur de sa formation et de son avenir, est sûrement le projet émancipateur le plus ambitieux que nous travaillons avec eux.

Un temps de travail préparé et animé par l’équipe du PIL à partir de nos modestes expériences de travail que nous avons hâte de soumettre à nos collègues. Nous privilégierons la mise en pratique et la confrontation avec la parole des jeunes.

Atelier 3 : Les accrocheurs d’ailleurs. Pour une coéducation démocratique et participative (PIL)

  • La coopération avec les familles comme valeur intrinsèque
  • Une proposition de ré-affiliation des Jeunes
  • Un modèle de triangulation permettant l’alliance à partir de la création de liens fiables

Les AA proposent un espace transitionnel visible, présent sur le terrain au cœur du Lycée, ouvert à intervalles réguliers, deux fois par mois et davantage…

On y favorise la rencontre entre des parents, des professionnels directement ou non directement concernés, des élèves d’aujourd’hui ou d’hier.

Si on y évoque la reconnaissance des drames et des catastrophes, l’expression des conflits, on y recherche par dessus tout les ressources résiduelles, la concertation, l’empathie, les engagements forts et le partage des responsabilités.

Le « Sociogénogramme » est l’outil de transcription symbolique et réel. Il dessine et visualise les itinéraires du passé, mais aussi le monde des possibles aujourd’hui et celui de demain. Il accroche les liens fiables et nous détourne des liens faibles, des absences, des manquements dont il faut tenter d’éviter les effets dénonciateurs.

Comment contrecarrer l’assymétrie du rapport enseignants / familles ? Comment des initiatives comme les AA peuvent elles inspirer un modèle de mobilisation réelle des parents dans les institutions éducatives, en offrant aussi aux enseignants d’augmenter leur propre capacité d’agir ?

Atelier d’échanges sur ces propositions, avec un entraînement réel à partir d’un Sociogénogramme réalisé en direct avec les participants.

Atelier 4 : Paroles et ruptures. Comment la parole de l’équipe éducative peut accompagner un élève qui ne parvient pas à consolider son parcours au sein de l’établissement ? (Microlycée et Lycée Innovant du Bourget)

Peut-on, et faut-il, “mettre des mots” sur ce qui s’apparente, pour l’élève comme pour la structure qui l’a accueilli, à un échec ? Comment, mais aussi pour quoi, garder un lien avec le jeune qui s’éloigne à nouveau de l’école ?